Sélectionner une page

Ah la charte éditoriale cet édifice sacré du Community Management. On en entend beaucoup parler, car indispensable ce document est. Pourtant, certains ne sont pas encore convaincus de son importance. Un petit tour d’horizon s’impose afin de démystifier cette fameuse charte éditoriale, pour comprendre pourquoi en élaborer une relève d’une urgence pour toute PME, association ou marque qui souhaite développer sa notoriété sur internet. Mais également pour souligner son utilité. Voyons donc ensemble comment une charte éditoriale s’articule.

Charte éditoriale : Kezako ?

La charte éditoriale est LE document officiel que toute entreprise qui se respecte devrait avoir pour gérer au mieux tout travail rédactionnel. Elle s’articule autour d’une stratégie de contenu clairement définie. Une stratégie imprégnée de l’ADN de la marque.

Vulgairement, on pourrait dire que la charte éditoriale c’est un peu comme une sorte de charte graphique appliquée à la rédaction. Elle englobe l’ensemble des règles à respecter pour la rédaction de tout post. C’est une sorte de fil conducteur. Une ligne directrice qui va vous permettre de produire du contenu web de qualité qui soit en adéquation avec vos objectifs, vos missions, vos valeurs et votre identité. Et cela, que ce soit sur votre site, votre blog mais également sur l’ensemble de vos réseaux sociaux.

Cela permet d’avoir une certaine cohésion, et ce point voyez-vous est d’une importance primaire. Disons qu’une cohérence rédactionnelle rend les choses plus sérieuses. Plus maîtrisées. Dans le cas contraire, on risque d’aller dans tous les sens et on pourrait vite se perdre dans ce chaos rédactionnel.

Ligne ou charte éditoriale ?

On entend souvent parler des deux. Mais savez-vous ce qui différencie l’une de l’autre ? Ne soyez pas confus, cette question est tout à fait légitime. Une question que je me suis d’ailleurs posée en travaillant sur l’un de mes projets lors de ma formation en Community Management. J’ai en effet rédigée une charte éditoriale pour Blune, une boutique de prêt-à-porter féminin.

Concrètement la ligne éditoriale compose une partie de la charte éditoriale, on l’inclus dedans. La première définit tous les éléments liées à la rédaction même d’une publication : promesses éditoriales, référencement, tonalité, objectifs,  style d’écriture, typographie, mots clés…

Vous comprenez donc bien que toute structure qui souhaite se faire une place sur la toile, ne peut pas se contenter d’une simple ligne éditoriale. En d’autres termes : d’autres éléments composent cette charte éditoriale. Des éléments tout aussi nécessaire.

Par une présentation, la charte éditoriale vous amorcerez.

Oui il s’agit d’un document qui reste en interne, mais présenter la structure est un point à ne pas négliger. Cette partie doit pouvoir répondre à plusieurs questions 

  • De qui/quoi s’agit-il ? On y retrace l’historique de la marque.
  • Missions et valeurs y sont également exposées. Il s’agit là de l’essence même de la marque.
  • Les objectifs de communication sont clairement définis en chiffres sur du court, moyen et long terme. Being SMART is crucial. Hé oui, plus les objectifs seront précis, plus le contenu sera optimisé.

Les personas

À qui s’adresse-t-on ? À des persona tout simplement. Dressez le ou les profils types de votre cible en vous posant le maximum de questions : est-ce un homme ou une femme ? Quel est son mode de vie ? Son statut maritale ? A-t-il des enfants ? Quel est son parcours ? Quels sont ses centres d’intérêt ? Comment consomme-t-il ? Quelles sont ses valeurs ? Est-il présent sur les réseaux sociaux…? En bref, il faut a.n.a.l.y.s.e.r au maximum son comportement.

Et vous pouvez même lui donner un petit nom. Je vous le recommande même vivement !  Pourquoi ? Parce que lorsque vous rédigerez un article ou une quelconque publication,  vous devez garder en tête que vous vous adressez à votre persona et comme il va s’incruster pas mal dans votre vie, autant sympathisé avec lui dès le départ en commençant par lui donner un joli nom. Tiens, Philippe par exemple c’est sympa, non ?

Les concurrents

Qui sont vos concurrents ? Ben oui, il faut bien pouvoir se faire une place au milieu de cette jungle digitale non ? Disons que cela fait partie de l’art de la guerre du Community Manager. Il faut pouvoir cerner ce qui se fait ailleurs, pour mieux se différencier et se positionner sur le marché.

 Oui Sun Tsu disait vrai : 

«  Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même,
tes chances de perdre et de gagner seront égales. »

 

Pour une charte éditoriale orientée, une ligne éditoriale vous élaborerez.

Tous les grands orateurs vous le diront, un discours s’articule autour d’une base initiale, un squelette, un fil conducteur : une ligne éditoriale quoi ! Mais concrètement de quoi est-elle composée ? De 3 grands ingrédients :

Les promesses éditoriales

Cette partie définit clairement l’angle et la position de communication. Est-ce que l’on rédige du contenu pour développer sa notoriété ? Pour créer une communauté autour de notre marque ? Avons-nous un objectif commercial ? Un objectif d’acquisition de prospect ? On reprend en quelque sorte les valeurs de la marque pour définir la manière dont on va s’adresser à notre communauté. Oui, même les objectifs doivent être imprégnés de l’ADN de la marque. On respire la marque. Et ça se voit même en alignant quelques lettres.

La tonalité

Cadrer la tonalité est importante puisqu’elle sera directement adaptée à votre cible d’une part, et à la manière dont vous souhaitez communiquer et échanger avec elle. Vouvoiement ou tutoiement ? Ton chaleureux, amical ou procédurier c’est vous qui voyez. Est-ce que vous partez sur échange dynamique ou plutôt sobre ? C’est vraiment dépendant du lien que vous souhaitez créer avec votre communauté et de vos échanges avec elle.

Les thématiques rédactionnelles

Sur quel(s) sujet(s) souhaitez-vous vous positionner ? Il est important de définir vos thématiques rédactionnelles pour orienter et canaliser votre discours sur votre expertise. En générale, elles vont découler de vos promesses éditoriales. Et c’est aussi à ce stade que l’on définit également les mots clés sur lesquels on souhaite se positionner. 

C’est également dans cette partie que l’on intègre les règles de base de la communication. Les règles d’écriture. On souligne quelques règles rédactionnelles à respecter de toute urgence : entre autre en commençant par respecter Molière par exemple (orthographe, synthaxe, grammaire…).

Pour une charte éditoriale opération, stratégie de communication vous façonnerez.

Bon maintenant qu’on a nos objectifs, que vous vous êtes imprégné de l’état d’esprit de la marque, que vous avez rédigé votre ligne éditoriale, il est temps de savoir comment, quand et où vous aller diffuser votre contenu ?

Dis Philippe, sur quel(s) réseau(x) social(s) es-tu présent ?

Il s’agit ici de choisir des canaux de communication. Il peut s’agir de votre site, de votre blog, d’une newsletter mais aussi et surtout de vos réseaux sociaux. Et dans ce cas précis, lesquels choisir ? Et bien c’est à Philippe que l’on va poser cette question. Puisque c’est c’est à lui que s’adresse nos contenu, logique non ?

Fréquence de publications

Là se pose la question de la fréquence de publication. Une question cruciale et à ne négligée en aucun cas. Encore une fois, plus vous serez précis dans vos objectifs, et plus votre contenu sera pertinent et cohérent. Oui oui, tout est vraiment à définir dans les moindre détails. Alors oui cela prend du temps certes, mais c’est un gain de temps considérable pour les mois à venir.

Évidemment, on ne publie pas n’importe quand. Encore une fois, on s’adapte à notre cible. D’où l’importance d’étudier votre persona et d’en faire votre pote ! Alors, quand est-ce que votre bon Philippe se connecte-t-il ? Sur quel(s) réseau(x) ? Et vers quelle heure ? Le but étant d’interagir avec lui, de créer de l’engagement de sa part. Publier pour publier n’a aucun sens. Rappelez-vous vos objectifs fixés !

Calendrier de diffusion

Alors vous être dans l’analyse, vous allez vous prendre la tête avec vos statistiques puis vous allez faire des tests. Essuyer des flops. Jusqu’au jour où vous trouverez la bonne fréquence. Et là, bam ! C’est jackpot ! Vous trouver le bon créneau et une dynamique se met en place avec votre communauté.

Sauf que là mon cooco, il va falloir tenir sur le long terme. D’où l’importance d’élaborer un planning de diffusion. Je dirai que c’est quasiment la base alimentaire du travail d’un Community Manager. En planifiant vos publications au mois ou à la semaine, vous aurez une vue d’ensemble et vous serez régulier. Et plus vous serez régulier, plus votre communauté sera fidèle, au rendez-vous et engagée.

On dirait comme pas comme ça mais oui, la vie d’une Community Aminator c’est de la stratégie mais aussi beaucoup d’organisation et de planification. Évidement à l’aire de l’intelligence artificielle, il existe un tas d’applications. Pour ma part, j’organise mes journée et mes tâches avec Evernote. Cette application me permet de garder un oeil sur mes objectifs à court, moyen et long terme et de gérer mes to-do. Si cela vous intéresse, je vous en parlerai plus en détail dans un prochain billet.

Le conseil de Community Aminator

Il faut garder en tête l’aspect pratico-pratique de la charte éditoriale. L’objectif est de permettre à toute nouvelle recrue au sein de l’équipe, en général une Community Aminator, de pouvoir se référer à ce document dans son travail rédactionnel. Elle cernera rapidement les objectifs de communication de la structure et s’imprégnera de son ADN. Un ADN que l’on retrouvera systématiquement dans l’ensemble de ses publications. Plus la charte éditoriale sera détaillée, plus le Community Manager sera efficient dans son travail.

Oui mais, ce document peut compter pas mal de pages… Aller sincèrement vous en connaissez des nouvelles recrues qui liront votre charte éditoriale dans son intégralité ? Come on ! Soyons réaliste !

Rendre ce document ludique et agréable à lire, voilà mon conseil du jour.

Pensez à synthétiser l’ensemble des informations sous format plus fluide à lire. Par exemple vous pourriez intégrer dans la charte éditoriale une infographie reprenant l’ensemble des règles à respecter. Vous pouvez également regrouper les dos ans dont’s dans un tableau. Faites appel à votre créativité pour que votre charte éditoriale soit efficace… que dis-je ? Efficiente !

Et vous alors, quels vos indispensables pour une charte éditoriale de marque ? Si vous êtes la nouvelle recrue au sein d’une structure, prenez-vous le temps de lire la charte dans son intégralité ou vous referez-vous aux petits résumés ?  (non ne dira rien à votre boss, promis !)

Pin It on Pinterest

Share This